Si mes souvenirs sont bons, c’est par l’intermédiaire du blog Matière Focale (où il écrira quelques textes) que j’ai rencontré Ludo Z-Man. Cela remonte à bien longtemps puisque je crois me souvenir du moment où il lança son propre blog Série bis en 2006. De 2006 à 2008, Ludovic va tenir la barre d’un de mes blogs favoris, où il fut question, bien évidemment, de cinéma bis mais traité avec une véritable tendresse, beaucoup d’érudition et une indéniable curiosité. C’est donc avec regret que j’ai vu l’auteur délaisser peu à peu son espace et se faire de plus en plus discret. Petite consolation, j’ai retrouvé il y a peu Ludovic sur Facebook où il est, là encore, relativement discret (mais c’est aussi la grande qualité de cet internaute que de ne jamais chercher à se mettre en avant ou d’aller au conflit) et où j’ai toujours plaisir à échanger quelques mots avec lui. En espérant qu’il se mette un jour à écrire de nouveau, c’est avec une grande joie que je publie sa contribution…

Z-Man.jpg

***


Bon, alors donc, moi, quand je suis tombé au hasard sur la prose du docteur Orlof, il se faisait encore appeler Pierrot. C'était à l'époque de la plateforme 20six qui, si je me souviens bien, avait complètement changé son interface et fait fuir la plupart de ses utilisateurs, laissant moult blogs à l'abandon. Personnellement, je pratiquais plutôt les forums de discussion et j'étais aussi sur un site qui a depuis longtemps disparu où l'on postait son top de ses vingt films préférés de tous les temps (certains se souviennent peut-être d’YMDB.com) et on pouvait commenter les classements des autres utilisateurs. Le blog de Pierrot fut donc l'un des premiers blogs cinéma que je me mis à lire régulièrement, sur lesquels je postais des commentaires à l'époque du fameux classement des films les plus érotiques de tous les temps (cette manie du classement, on n’en sort pas !). Il a fini par devenir le docteur Orlof tandis que j'utilisais (et j'utilise toujours) un pseudo ridicule, Ludo Z-Man. Lui rendant hommage au savant fou, personnage récurrent des films de Jess Franco incarné par Howard Vernon, un des acteurs fétiches du cinéaste espagnol ; et moi au personnage interprété par John Lazar dans le Beyond the Valley of The Dolls de Russ Meyer, Z-Man le producteur transgenre et décadent, sorte de Phil Spector sous acide. Chacun ses obsessions cinéphiliques, dira-t-on. Mais il a fait le bon choix, comme le docteur Orlof, qui semble s'obstiner à revenir de films en films parfois sous d’autres noms, même après avoir été tué par son monstrueux serviteur aux yeux immobiles, Morpho, toujours prêt à commettre de nouveaux méfaits, le blog du docteur Pierrot est toujours là, dix ans après et avec la même régularité : quelle santé ! Comme mon camarade Vinz J. Orlof l'a très bien expliqué, aujourd'hui les moyens d'échanger sur le cinéma ont encore évolué à cause de la concurrence des réseaux sociaux. Il y eut à l'époque un âge d'or de la blogosphère cinéphilique au point que moi-même, je finis par me lancer bien modestement. Et comme je lui ai déjà dit, le plaisir que je prenais à le lire y est pour beaucoup, Vincent a (je l'espère) donné à ses lecteurs l'envie de découvrir des films, mais il a aussi donné à certains l'envie d'écrire et d'être lu. Pour tout ça, je le remercie.

Retour à l'accueil