Au bout du compte, une bonne partie des anciens rédacteurs de Kinok ont effectué un parcours exemplaire. Deux d’entre eux sont devenus critiques aux Cahiers du Cinéma (Stéphane du Mesnildot et Joachim Lepastier) tandis que deux autres écrivent désormais régulièrement pour Les fiches du cinéma (Vincent et Edouard). Timothée participe, entre autres, au site Independencia et Antoine Mouton vient de publier dans la prestigieuse revue Trafic un essai sur le cinéma de Lars Von Trier !

C’est grâce à Kinok que j’ai découvert le blog d’Antoine Une fameuse gorgée de poison et que j’ai pu apprécier la profondeur et la singularité de ses analyses, la qualité de son écriture. Par ailleurs, il a publié quatre livres et j’imagine que ce sont ses multiples activités qui rendent sa voix (trop) discrète dans la blogosphère. C’est dommage car ce compagnon de route qui participa aux débuts de Zoom Arrière possède une vision précise et précieuse du cinéma, à mille lieues du tapage de l’actualité et des avis péremptoires et bruyants qu’on trouve souvent sur Internet.

En attendant de pouvoir le lire très prochainement, je suis très heureux de l’accueillir ici pour les 10 ans de ce blog…

ScreenTest-Nico.jpg

***

Quand je pense au Dr Orlof, je vois quelqu'un scruter des visages. Quelqu'un qui les observe longtemps, qui les garde en mémoire, puis qui tente d'en dire quelque chose. Quelqu'un d'un peu maniaque peut-être, obsessionnel assurément, investi d'une mission qui ne concerne que lui : regarder tous les Cinématons de Gérard Courant, et rendre compte de chacun. Un visage, une phrase.


Je n'ai jamais vu le visage du Dr Orlof. A vrai dire je ne lui en imagine pas. Son visage est fait de tous les visages qu'il a recensés.


J'ai cherché une photographie qui pourrait le représenter et finalement j'ai pensé à une chanson. I'll be your mirror .

Le Dr Orlof chante I'll be your mirror devant tous les Cinématons de Gérard Courant.

Retour à l'accueil