Questionnaires et futilités

Mercredi 4 décembre 2013 3 04 /12 /Déc /2013 21:11

On ne présente plus Jérôme Leroy, écrivain passionnant (Le bloc est sans doute l'un des livres les plus lucides sur la politique française actuelle) et rédacteur en chef culture de Causeur. L'auteur de Norlande et de Dernières nouvelles de l'enfer (ses deux derniers titres parus) est également un grand cinéphile qui a écrit des textes magnifiques sur le cinéma du "monde d'avant" (voir les pages consacrées à Masculin, féminin dans Le bloc) que l'on peut également retrouver sur son blog (je vous recommande le billet sur le très beau Blue Jeans de Rozier).

Un grand merci à Jérôme Leroy, donc, pour s'être lui aussi prêté au jeu du questionnaire "Cinéma et politique" de notre ami Ludovic.

 

***

homme-qui-voulut-ii-1975-07-g.jpg

 

1) Quel film représente le mieux à vos yeux l'idéal démocratique ? 

 

1984 de Michaël Radford montre bien l’idéal démocratique, je trouve

 

2) Au cinéma, pour quel Roi avez-vous un faible ? 


Sean Connery, dans l’Homme qui voulait être roi et Nathalie Portman en reine Amidala dans La Menace fantôme

 

 

3) Quelle est la plus belle émeute, révolte ou révolution jamais filmée ? 


La révolution de 17 filmée par Warren Betty dans Reds, quand il fait l’amour avec Diane Keaton sur l’Internationale

 

4) Si vous étiez ministre de la Culture, à quelle personnalité du cinéma remettriez-vous la Légion d'Honneur ? 

 

Bertrand Tavernier et Yves Boisset, pour les sujets qu’ils ont abordé dans la France pompidolo-giscardienne des années 70, où ce n’était pas si facile.

 

5) Au cinéma, quel est votre Empereur préféré ? 


Peter O’Toole dans Caligula de Tinto Brass

 

 

 

6) Si vous étiez Ministre de la Culture, quel serait votre première mesure, premier acte symbolique ou premiers mots d'un discours, concernant le cinéma ? 


  Gratuité totale pour les spectateurs et financement des films grâce à une Taxe Tobin du Cinéma

 

7) Quel film vous semble, même involontairement, sur le fond ou sur la forme, d'inspiration fasciste ? 


Starship troopers de Verhoeven qui comme tout bon film ne sait plus choisir entre la fascination et la repulsion pour le sujet qu’il aborde.

 

 

8) Quel est le meilleur film sur la lutte des classes ? 

 

La cérémonie de Claude Chabrol 

la-ceremonie.jpg 

9) Au cinéma, qui a le mieux incarné la République ?  

 

Jean Gabin, mais c’est parce que je confonds la France et la République

 

 

10) Quel film vous paraît le plus pertinent sur les coulisses du pouvoir dans le monde d'aujourd'hui? 


Dossier 51 de Michel Deville d’après un roman de Gilles Perrault

 

 

11) L'anarchisme au cinéma, c'est qui ou quoi ? 

 

Le Mocky du début, Godard tout le temps.

 

12) Quelle est la meilleure biographie filmée d'une femme ou d'un homme de pouvoir ? 


  Nixon d’Oliver Stone

nixon.jpg

13) De quelle femme ou quel homme de pouvoir, aimeriez-vous voir filmer la biographie ?  

 

Hugo Chavez


14) Au cinéma, quel personnage de fiction évoque le style des politiciens français suivants : Nicolas Sarkozy, François Hollande, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ? (vous pouvez en choisir d'autres) 


Sarkozy: le Pooelvorde des  Portes de la Gloire


Hollande: Jugnot, dans ses films en tant que réalisateur, où volontairement, ce n’est pas si drôle que ça finalement.


Marine Le Pen : `Ellen Barkin dans Sea of love avec Al Pacino

 

15) Quel film de propagande n'en est-il pas moins un grand film ?


Fort Alamo de John Wayne (enfin avec John Ford qui regarde par dessus l’épaule)

 

16) Quel a été pour vous, en France, le meilleur Ministre de la Culture ? Expliquez pourquoi en deux mots.

  

Malraux parce que c’était Malraux

 

 

17) Quel est le meilleur « film de procès » 


  Des hommes d’honneur de Rob Reiner, pour le pétage de plomb de Nicholson à la fin

 

18) Quel film vous paraît le plus lucide sur le quatrième pouvoir (les medias) ? 

 

  Punishment park (Watkins) : les media au bout du compte ne faisant qu'enregistrer l'horreur.

 

19) Citez un film que vous aimez et qui vous semble assurément « de droite ». 


Le combat dans l’île d’Alain Cavalier, (qui marche aussi pour la question 7)

Le petit soldat de Godard

 

 

20) Citez un film que vous aimez et qui vous semble certainement « de gauche ».


Tout va bien de Godard

 

le-petit-soldat.jpg

Par Dr Orlof - Publié dans : Questionnaires et futilités
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Jeudi 28 novembre 2013 4 28 /11 /Nov /2013 18:37

Ecrivain prolifique (un homme qui a écrit, entre autres, La crétinisation par la culture, Célébration du whisky, De la misogynie considérée comme l’un des Beaux-Arts  ou encore Le cauchemar des vacances ne peut pas être totalement mauvais !), président à vie du Club des Ronchons ; Alain Paucard est également un grand cinéphile à qui l’on doit les plus savoureuses notules du Guide des films de Jean Tulard et des ouvrages de référence comme La France de Michel Audiard ou Défense de la série B.

Il s’est lui aussi piqué au jeu du questionnaire Cinéma et politique de notre ami Ludovic (il est toujours temps pour toi, ami lecteur, de participer).

Qu’il en soit chaleureusement remercié.


***

bagarres-au-king-creole-1958-02-g.jpg

1) Quel film représente le mieux à vos yeux l'idéal démocratique ? 


Je ne suis pas démocrate


2) Au cinéma, pour quel Roi avez-vous un faible ? 


King Créole dans le film de Michael Curtiz (1958)


3) Quelle est la plus belle émeute, révolte ou révolution jamais filmée ? 


La révolte des six pailles de Laslo Benedek

 

4) Si vous étiez ministre de la Culture, à quelle personnalité du cinéma remettriez-vous la Légion d'Honneur ? 

 

«Il y a de certaines femmes qui ressemblent au ruban de  la légion d’honneur. On n’en veut plus parce qu’elles se sont salies à de certains hommes » Baudelaire Mon cœur mis à nu XXI (36)

 

5) Au cinéma, quel est votre Empereur préféré ? 

 

Pardee dans Rio Conchos de Gordon Douglas

 

 

6) Si vous étiez Ministre de la Culture, quel serait votre premier mesure, premier acte symbolique ou premiers mots d'un discours, concernant le cinéma ? 

 

Mon premier acte symbolique serait de donner ma démission. Ou plutôt la vendre…

 

7) Quel film vous semble, même involontairement, sur le fond ou sur la forme, d'inspiration fasciste ? 

 

La chinoise de Jean-Luc Godard

 

8) Quel est le meilleur film sur la lutte des classes ? 

 

La couronne de fer d’Alessandro Blasetti

 

9) Au cinéma, qui a le mieux incarné la République ?  

 

Simone Signoret dans Casque d’or de Becker

un-homme-dans-la-foule.jpeg

10) Quel film vous paraît le plus pertinent sur les coulisses du pouvoir dans le monde d'aujourd'hui? 

 

Le film de Kazan Un homme dans la foule, sur un scénario de Budd Schulberg

 

11) L'anarchisme au cinéma, c'est qui ou quoi ? 

 

C’est personne.

 

12) Quelle est la meilleure biographie filmée d'une femme ou d'un homme de pouvoir ? 

 

Un homme dans la foule de Kazan.

 

13) De quelle femme ou quel homme de pouvoir, aimeriez-vous voir filmer la biographie ?   

 

De personne.

 

14) Au cinéma, quel personnage de fiction évoque le style des politiciens français suivants : Nicolas Sarkozy, François Hollande, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ? (vous pouvez en choisir d'autres) 

 

DSK : Ivan le terrible


Hollande : Droopy

 

15) Quel film de propagande n'en est-il pas moins un grand film ?

 

Réponse sérieuse : Alexandre Nevski

 

16) Quel a été pour vous, en France, le meilleur Ministre de la Culture ? Expliquez pourquoi en deux mots.  

 

Madame de Pompadour : elle n’avait pas à plaire aux médias.

assassins-et-voleurs_13836_39931.jpg

17) Quel est le meilleur « film de procès » 

 

Assassins et voleurs de Sacha Guitry, spécialement la séquence avec Darry Cowl

 

18) Quel film vous paraît le plus lucide sur le quatrième pouvoir (les medias) ? 

 

Un homme dans la foule d’Elia Kazan

 

19) Citez un film que vous aimez et qui vous semble assurément « de droite ». 

 

Octobre d’Eisenstein : le menchevik dit « les bolcheviks vous promettent la paix, vous aurez la guerre ; ils vous promettent le pain, vous aurez la famine » 

 

20) Citez un film que vous aimez et qui vous semble certainement « de gauche ».

 

Le cuirassé Potemkine  d’Eisenstein :  ce n’est pas pour une raison politique ou idéologique que les matelots se mutinent mais parce que la bidoche est avariée.

 

alexandre-nevsky-1938-06-g.jpg

Par Dr Orlof - Publié dans : Questionnaires et futilités
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Dimanche 24 novembre 2013 7 24 /11 /Nov /2013 18:14

Je ne ferai pas l'affront de présenter à mes aimables lecteurs le cinéaste Gérard Courant. L'auteur de Cinématon me fait ici l'amitié de me confier ses réponses au désormais fameux questionnaire de Ludovic sur "Cinéma et politique". Qu'il en soit chaleureusement remercié.

 

***

vlcsnap-2013-04-02-21h37m56s184

 

1) Quel film représente le mieux à vos yeux l'idéal démocratique ? 

 

Planet of the Apes (La Planète des singes, 1968) de Franklin J. Schaffner. Je le préfère nettement à son remake, réalisé en 2001, par le grand Tim Burton. Dans ce film, l’ami Tim a été submergé par une certaine grandiloquence de sa mise en scène qui se fond mal avec son sujet.

 

2) Au cinéma, pour quel Roi avez-vous un faible ?

 

Le Roi Salomon dans Solomon and Shana (Salomon et la Reine de Saba, 1958), le dernier film de King Vidor. Mais j’ai une nette préférence pour la reine de Saba, interprétée magiquement par Gina Lolobrigida. Peut-être son meilleur rôle.

J’ai aussi un petit faible pour le roi Hérode, interprété par Charles Laughton dans Salomé (1953) de William Dieterle.

 

3) Quelle est la plus belle émeute, révolte ou révolution jamais filmée ?

 

Si j’étais politiquement correct, je dirais Octobre de Sergueï Eisenstein mais quand on connaît le résultat de cette révolution et l’horreur qui s’en suivit, je préfère la révolte intérieure du poète Sayat-Nova dans Sayat Nova (1969), fabuleusement filmé par Sergueï Paradjanov.

 

4) Si vous étiez ministre de la Culture, à quelle personnalité du cinéma remettriez-vous la Légion d'Honneur ?

 

À titre posthume : Marilyn Monroe. 

 

5) Au cinéma, quel est votre Empereur préféré ? 

 

J’hésite entre Jules César, interprété par Louis Calhern, dans Julius Caesar (Jules César, 1953) de Joseph L. Mankiewicz et Marc Aurèle, interprété par Alec Guinness, dans The Fall of the Roman Empire (La Chute de l’empire romain, 1964) d’Anthony Mann.

 

6) Si vous étiez Ministre de la Culture, quel serait votre première mesure, premier acte symbolique ou premiers mots d'un discours, concernant le cinéma ? 

 

Pendant des décennies, il n’y avait pas de ministre de la Culture en France et le cinéma français rayonnait dans le monde. Depuis qu’un Ministère de la Culture  trône sur le cinéma, le cinéma français n’a pas cessé de dégringoler. Cherchez l’erreur !

Conclusion : pas de Ministre de la Culture (et sa résultante : pas de mesure symbolique).

 

7) Quel film vous semble, même involontairement, sur le fond ou sur la forme, d'inspiration fasciste ? 

 

Sur le fond (pas sur la forme qui est révolutionnaire) : Ici et ailleurs de Jean-Luc Godard et Anne-Marie Miéville.

 

8) Quel est le meilleur film sur la lutte des classes ?

 

Il n’y en a pas. S’il en existait un, nous aurions tous étés emportés par une révolution qui aurait réussi. (À ce jour, toutes les révolutions se sont transformées en dictatures).

La question aurait dû être : « quel est le meilleur film sur l’échec de la lutte des classes ? »

Réponse : Modern Times (Les Temps modernes, 1936) de Charlie Chaplin.

 

9) Au cinéma, qui a le mieux incarné la République ? 

 

L’Arbre, le Maire et la Médiathèque (1993) d’Éric Rohmer.

arbre.jpg

10) Quel film vous paraît le plus pertinent sur les coulisses du pouvoir dans le monde d'aujourd'hui ? 

 

J’en vois deux. Edipo Re (Oedipe roi, 1967) de Pier Paolo Pasolini et Les yeux ne veulent pas en tout temps se fermer ou peut-être qu’un jour Rome se permettra de choisir à son tour (d’après Othon de Corneille) de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet.

 

11) L'anarchisme au cinéma, c'est qui ou quoi ? 

 

C’est Harry Langdon, Buster Keaton, Philippe Garrel, Werner Schroeter, Jacques Tati, Luc Moullet...

 

12) Quelle est la meilleure biographie filmée d'une femme ou d'un homme de pouvoir ? 

 

Young Mister Lincoln (1939) de John Ford.

 

13) De quelle femme ou quel homme de pouvoir, aimeriez-vous voir filmer la biographie ?

 

Brigitte Bardot.

bardot-le-mepris1.jpg

14) Au cinéma, quel personnage de fiction évoque le style des politiciens français suivants : Nicolas Sarkozy, François Hollande, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ? (vous pouvez en choisir d'autres)

 

J’espère : aucun. 

 

15) Quel film de propagande n'en est-il pas moins un grand film  ?

 

Tous les films d’Eisenstein sont des films de propagande et ils sont (presque) tous des chefs d’oeuvre.

 

16) Quel a été pour vous, en France, le meilleur Ministre de la Culture ? Expliquez pourquoi en deux mots.  

 

Aucun. L’existence même d’un Ministre de la Culture est la preuve que la culture est devenue une marchandise. À l’époque où le Ministère de la Culture n’existait pas, la culture était au coeur de la vie. Voir La Société du spectacle (1973) ou In girum imus nocte et consumimur igni (1978) de Guy Debord pour s’en convaincre.

 

17) Quel est le meilleur « film de procès »

 

Il y a plus amusant et plus drôle que le meilleur « film de procès » : c’est la meilleure « séquence de procès ». Celle de Assassins et voleurs de Sacha Guitry, dans laquelle Darry Cowl est un témoin qui s’est trompé de procès, est un vrai trésor.

 

18) Quel film vous paraît le plus lucide sur le quatrième pouvoir (les medias) ?

 

Je pense à deux films : Meet John Doe (L’Homme de la rue, 1941) de Franck Capra et Ace in the Hole (Le Gouffre aux chimères, 1951) de Billy Wilder. 

 

19) Citez un film que vous aimez et qui vous semble assurément « de droite ». 

 

À bout de souffle de Jean-Luc Godard.

 

20) Citez un film que vous aimez et qui vous semble certainement « de gauche ».

 

À bout de souffle de Jean-Luc Godard.

 

vlcsnap-2013-11-10-11h08m34s173.png

Par Dr Orlof - Publié dans : Questionnaires et futilités
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Dimanche 17 novembre 2013 7 17 /11 /Nov /2013 17:52

Bien connue des cinéphiles qui ont succombé aux attraits de Twitter où elle tient son "mini- journal d'une cinéphile de province", Céline P. a eu la gentillesse de nous faire parvenir ses réponses à l'excellent questionnaire "Cinéma et Politique" initié par Ludovic. Qu'elle en soit remerciée.

 

***

  wonder.JPG

 

1)     Quel film représente le mieux à vos yeux l'idéal démocratique ? 


Le Crime de Monsieur Lange de Jean Renoir. Plus récemment, No de Pablo Larrain


2)      Au cinéma, pour quel Roi avez-vous un faible ? 


Un roi : Louis, enfant roi de Roger Planchon/ Une reine : La Reine Margot de Patrice Chéreau


3)      Quelle est la plus belle émeute, révolte ou révolution jamais filmée ? 


La révolte de l’ouvrière de La Reprise du travail aux usines Wonder qui hurle son refus de rentrer à l’usine. 10 minutes de rage saisissante, inouïe.


4)      Si vous étiez ministre de la Culture, à quelle personnalité du cinéma remettriez-vous la Légion d'Honneur ? 


Je remettrais la Légion d’honneur à mon professeur de Cinéma au lycée qui, bien évidemment, la refuserait avec raison.


5)     Au cinéma, quel est votre Empereur préféré ? 


Marlène Dietrich, L’impératrice rouge.


6)     Si vous étiez Ministre de la Culture, quel serait votre première mesure, premier acte symbolique ou premiers mots d'un discours, concernant le cinéma ? 


 L’interdiction du doublage des films en langue étrangère.


7)       Quel film vous semble, même involontairement, sur le fond ou sur la forme, d'inspiration fasciste ? 


Tous les films dans lesquels je me sens prisonnière de la volonté ou du discours d’un réalisateur pourraient entrer dans cette catégorie, mais, en tant que spectatrice, il me reste toujours une liberté, celle de quitter la salle. Il m’est arrivé plusieurs fois de m’en saisir.


8)      Quel est le meilleur film sur la lutte des classes ? 


A bientôt j’espère de Chris Marker + Classe de Lutte (groupe Medvekine de Besançon)


9)      Au cinéma, qui a le mieux incarné la République ?  


Jeannot, Charlot, Tintin, Jacques et Mario, tous « Présidents » au début de La Belle équipe de Julien Duvivier.


10)   Quel film vous paraît le plus pertinent sur les coulisses du pouvoir dans le monde d'aujourd'hui? 


L’Exercice de l’Etat de Pierre Schoeller


11)   L'anarchisme au cinéma, c'est qui ou quoi ? 


Zéro de conduite de Jean Vigo. « Monsieur le professeur, je vous dis merde ! »


12)   Quelle est la meilleure biographie filmée d'une femme ou d'un homme de pouvoir ? 


Le Promeneur du champ de Mars de Robert Guediguian

le_promeneur_du_champ_de_mars.jpg

13)    De quelle femme ou quel homme de pouvoir, aimeriez-vous voir filmer la biographie ?   


???


14)   Au cinéma, quel personnage de fiction évoque le style des politiciens français suivants : Nicolas Sarkozy, François Hollande, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ? (vous pouvez en choisir d'autres) 


François Hollande : Baloo dans Le Livre de la Jungle/ Nicolas Sarkozy : Zachary Lodge dans Serial Noceurs


15)  Quel film de propagande n'en est-il pas moins un grand film ?


Blitz Wolf, Tex Avery


16)   Quel a été pour vous, en France, le meilleur Ministre de la Culture ? Expliquez pourquoi en deux mots.  


Jack Lang pour la création des enseignements artistiques (option cinéma-audiovisuel)


17)   Quel est le meilleur « film de procès » 


Témoin à charge, Billy Wilder


18)  Quel film vous paraît le plus lucide sur le quatrième pouvoir (les medias) ? 


Citizen Kane + Meet John Doe. Deux grands films de 1941 qui dialoguent sur la question des medias de leur pouvoir.


19)   Citez un film que vous aimez et qui vous semble assurément « de droite ». 


Droite : Naissance d’une nation et Gran Torino


20)   Citez un film que vous aimez et qui vous semble certainement « de gauche ».


Gauche : Journal Intime et Sans Soleil

 

journal-intime.jpg

Par Dr Orlof - Publié dans : Questionnaires et futilités
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Vendredi 15 novembre 2013 5 15 /11 /Nov /2013 20:10

Notre excellent confrère Ludovic nous propose chaque année un petit questionnaire auquel je ne peux pas résister. Voici donc mes réponses : n'hésitez pas à participer, que ce soit chez l'auteur du questionnaire, ici (dans la rubrique commentaires) ou sur votre propre espace.

chaplin.jpg

1) Quel film représente le mieux à vos yeux l'idéal démocratique ? 


Commençons par avouer sans la moindre humilité que l’idéal démocratique nous laisse de marbre, considérant que ce régime est souvent une forme de dictature de la majorité et nous ralliant volontiers aux déclarations du docteur Stockmann d’Un ennemi du peuple d’Ibsen lorsqu’il trompette que « la majorité a toujours tort ». Mais considérant également que ledit régime démocratique est, à ce jour (mais nous espérons toujours l’effondrement du vieux monde) le seul qui permette à toutes les pensées de s’exprimer (de moins en moins ?), nous définirons son idéal comme la possibilité qu’a l’individu de s’opposer à tous les totalitarismes, les idéologies, les partis, les chapelles... Du coup, quel plus beau symbole que ce petit barbier juif qui substitue un discours humaniste et pacifiste au discours de haine d’Hitler à la fin du Dictateur de Chaplin ?


2) Au cinéma, pour quel Roi avez-vous un faible ? 


Ne tolérant la royauté que lorsqu’elle est tempérée par un régicide périodique, je dirais le roi Arthur dans Monty Python sacré Graal parce que c’est le plus drôle.


3) Quelle est la plus belle émeute, révolte ou révolution jamais filmée ? 


La première séquence d’Une chambre en ville de Jacques Demy : « police, milice, flicaille, racaille » !


4) Si vous étiez ministre de la Culture, à quelle personnalité du cinéma remettriez-vous la Légion d'Honneur ? 

 

Certainement pas un artiste qui ne devrait strictement rien avoir affaire avec un quelconque et vulgaire ministère. Alors peut-être Patrick Brion pour sa persévérance de passeur…

 

5) Au cinéma, quel est votre Empereur préféré ? 

 

Le Caligula incarné par Malcom MacDowell dans le film éponyme (et complètement fou) de Tinto Brass.  

chambre-en-ville.jpg

6) Si vous étiez Ministre de la Culture, quel serait votre premier mesure, premier acte symbolique ou premiers mots d'un discours, concernant le cinéma ? 

 

L’interdiction de saucissonner par des publicités les films diffusés à la télévision puis des cycles Jean Rollin et Jess Franco au Cinéma de minuit (programmé à 20h30)

 

7) Quel film vous semble, même involontairement, sur le fond ou sur la forme, d'inspiration fasciste ? 

 

La définition de « fasciste » est tellement compliquée en matière d’art ! Dans sa savoureuse Défense de la série B, Alain Paucard défend ses « chers fachos » (à savoir Eastwood et John Wayne). La notion est très relative. Néanmoins, j’ai été toujours gêné par les films faisant l’apologie de l’autodéfense, notamment la sinistre saga des Justicier dans la ville avec Bronson, la plupart des films du tâcheron Joël Schumacher (notamment l’infect Chute libre). Je me souviens également d’un très brillant article de Jean-François Rauger qui qualifiait  le Terminator 2 de Cameron de film « fasciste » : son argumentaire, liant le film à la « guerre propre » et sans image menée par les yankees en Irak, était très pertinent.

 

8) Quel est le meilleur film sur la lutte des classes ? 

 

Parce que c’est le plus fin et le moins caricatural sur le sujet, le superbe La cérémonie de Chabrol

 

9) Au cinéma, qui a le mieux incarné la République ?  

 

Puisque le Larousse définit également le mot « République » par « association de gens formant une sorte de confrérie », je citerais volontiers le génial Vous ne l’emporterez pas avec vous de Capra où les membres d’une famille s’unissent contre de cupides hommes d’affaires.

 

10) Quel film vous paraît le plus pertinent sur les coulisses du pouvoir dans le monde d'aujourd'hui? 

 

Choisissons celui qui me paraît le plus récent et le plus juste en attendant une hypothétique adaptation cinématographique du Bloc de Jérôme Leroy : Pater d’Alain Cavalier.

 

11) L'anarchisme au cinéma, c'est qui ou quoi ? 

 

Encore un terme qui mériterait d’être mieux défini ! Au cinéma, je considère comme « anarchique » tout ce qui met à mal les conventions, les jougs de toute sorte. C’est l’apologie de l’amour fou contre la bêtise des valeurs bourgeoise de L’âge d’or de Buñuel, les révoltes juvéniles de Zéro de conduite de Vigo, le burlesque destructeur des Marx Bros et l’humour râpeux de WC.Fields,  les désopilants détournements situationnistes de René Viénet (La dialectique peut-elle casser des briques ?) , les pornos libertaires de Bouyxou (Amours collectives), les utopies azimutées de L’an 01 de Doillon, la révolte féministe de Bernadette Lafont dans La fiancée du pirate, les bouffeurs de flics de Claude Faraldo (Themroc), les pochades déjantées de Jan Bucquoy (La vie sexuelle des belges), les héros romantiques et authentiquement rebelles de Mocky (Solo, L’albatros) et Gérard Blain (Le rebelle), l’anarchisme individualiste de Georges Darien transposé au cinéma par Louis Malle (Le voleur),  les courts-métrages furibards de Roland Lethem (La fée sanguinaire),  les cocktails Molotov de Wakamatsu (L’extase des anges), etc.

vigo.jpg

12) Quelle est la meilleure biographie filmée d'une femme ou d'un homme de pouvoir ? 

 

Peut-être le Talleyrand de Sacha Guitry (Le diable boiteux), parce que c’est plus un portrait du grand artiste que celui d’un homme de pouvoir, grotesque par définition.

 

13) De quelle femme ou quel homme de pouvoir, aimeriez-vous voir filmer la biographie ?   

 

Aucun homme de pouvoir ne m’intéresse vraiment mais une biographie de Sadi Carnot qui épouserait le point de vue de Caserio pourrait avoir des vertus pédagogiques. Ou alors un porno sur la fin de Félix Faure…

 

14) Au cinéma, quel personnage de fiction évoque le style des politiciens français suivants : Nicolas Sarkozy, François Hollande, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ? (vous pouvez en choisir d'autres) 

 

Hollande. On songe à Noiret dans Masques de Chabrol : derrière la bonhommie et les rondeurs débonnaires, une machine de guerre à la solde du culte du « Progrès », du « Bien » et de son idéologie destructrice.

 

Sarkozy : pas beaucoup d’idées de pantin comparable à l’ancien président. Peut-être Louis de Funès dans Les aventures de Rabbi Jacob : grincheux, excité, franchouillard, beauf, xénophobe, grotesque…

 

Mélenchon : Peppone dans les Don Camillo (je pique l’idée à Timothée mais depuis que j’ai lu sa réponse, je ne peux plus voir une autre image !)

 

Le Pen : Greg Stillson dans Dead Zone de Cronenberg : derrière le masque souriant du démagogue, les dangers d’une idéologie totalitaire. Ceci dit, j’ai bien conscience que Martin Sheen ressemble davantage à l’un des laquais de la patronne du FN, à savoir Gilbert Collard !

 

Puisqu’on peut en ajouter

 

Nadine Morano : Josiane Balasko dans Gazon maudit (pour le côté poissonnière, ce qui reste d’ailleurs insultant pour les braves femmes pratiquant ce métier)

 

15) Quel film de propagande n'en est-il pas moins un grand film ?

 

Entre Leni Riefensthal dont je ne connais pas les films et le trop évident Eisenstein, je choisis le très beau Soy Cuba de Kalatozov.

 

16) Quel a été pour vous, en France, le meilleur Ministre de la Culture ? Expliquez pourquoi en deux mots.  

 

Philippe Garrel qui a su filmer « les ministères de l’art » !

 

17) Quel est le meilleur « film de procès » 

 

Autopsie d’un meurtre de Preminger 

 

18) Quel film vous paraît le plus lucide sur le quatrième pouvoir (les medias) ? 

 

Même s’ils sont beaucoup plus que ça, certains essais filmés de Guy Debord comme Réfutation de tous les jugements tant élogieux qu’hostiles, qui ont été portés sur le film « la société du spectacle » et Guy Debord, son art, son temps (coréalisé avec Brigitte Cornand) sont de vitriolesques pamphlets contre les médias et leur permanente falsification du Réel  


19) Citez un film que vous aimez et qui vous semble assurément « de droite ». 

 

Qu’est-ce que la « droite » ? Il est bien évident que la droite tendance UMP (vulgarité décomplexée, vénalité, voracité, capitalisme libéral sans contreparties…) ne pourra jamais inspirer que d’horribles films. Mais si on considère comme de « droite » tout individu qui réfute aussi bien l’Etat que la dictature du fric et de l’économie, on peut considérer qu’Eastwood est (parfois) un grand cinéaste  de cette  « droite » individualiste (quand il joue au « cinéaste de gauche » comme dans L’échange ou Gran Torino, il est mauvais). Et j’offre mon suffrage à son plus beau film : Un monde parfait   

 

20) Citez un film que vous aimez et qui vous semble certainement « de gauche ».

 

Idem, peut-on considérer que le PS actuel est un  parti de « gauche » ? Même lorsque je me sentais d’une sensibilité proche de cette « famille politique », j’ai toujours détesté les « fictions de gauche » bien-pensantes et didactiques à la Boisset, Tavernier, Rosi ou Petri. Je n’aime pas les discours en art puisque l’art devrait être intrinsèquement révolutionnaire (relisez Benjamin Péret). Du coup, lorsque « gauche » signifie une certaine idée de révolte contre les injustices et d’une certaine solidarité, je suis preneur si ces notions sont chevillées à des individus. Je citerais volontiers le meilleur film de Ken Loach (cinéaste souvent trop dogmatique) : Ladybird

 

Et parce qu’on lui a reproché d’être un cinéaste de « droite », je n’oublierai pas La porte du paradis, grand film de « gauche » de Cimino

 

dead-zone.jpg

Par Dr Orlof - Publié dans : Questionnaires et futilités
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Recherche

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés